LE DIEN CHAN

                                       Réflexologie Faciale

 

Le Dien Chan garde une vision globale et unifiée du corps, son nom signifie « Réflexologie Faciale »

Dien = visage, Chan = acupression.

Les bases du Dien Chan ont été élaborées par le professeur BUI QUÔC CHÂU au Vietnam.

Il commença l’application de cette méthode avec des aiguilles (Dien Cham – Cham = acupuncture).

Sa volonté étant de la rendre la plus accessible possible, il supprima alors les aiguilles en 1982, au profit des doigts ou d’autres petits outils qu’il mit lui-même au point.

 

Le Dien Chan trouve ses origines dans cette science de l’énergie pratiquée depuis des millénaires par des chinois, s’appuyant sur les principes de la réflexologie, méthode fondée sur les courants de la philosophie orientale et de la culture Vietnamienne.

Le visage pourvu de nombreuses terminaisons nerveuses ou une multitude de ponts énergétiques le parcourt, une partie de notre corps directement visible où l’expression est apparente, nos cinq sens y siègent.

Réunissant ainsi des zones réflexes, leur stimulation va se répercuter à la partie du corps concernée.

 

Le Dien Chan est utilisé à titre préventif lorsqu’une personne est fatiguée, stressée, lasse, sous tension nerveuse ou « vidée » de son énergie, cette technique trouve alors toute son utilité.

En stimulant les points réflexes, la circulation énergétique sera favorisée, ce qui permettra à l’ensemble du corps de retrouver sa vitalité.

Cette méthode renforce les défenses immunitaires, elle encourage le corps à retrouver son autonomie, se ressourcer, cela est son objectif principal.

 

Une pratique qui permet d’approcher le corps humain avec respect et émerveillement, afin de comprendre plus profondément l’action que peuvent avoir sur notre organisme ces diverses forces subtiles.

 

 

Consacrez du temps, observez, contemplez, écoutez, s’accorder du temps à l’écoute de son corps, afin d’apprendre à guérir son Être…    

De mon ressenti personnel, je l'appelle le massage féerique, aussi doux que l' effleurement d'une aille d'elfe, aussi puissant que le souffle du dragon...

                                                                      Citation 

On ne peut guérir la partie soignée sans soigner le tout, on ne doit pas soigner le corps séparer de l'âme, et pour que l'Esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l'âme.

Car c'est une erreur fondamental des médecins d'aujourd'hui de séparer l'âme et le corps... 

                                                                                                                                     

                                                                                                                                   PLATON